Edito Décembre 2023

1 Déc 2023 | Edito

Il vient, le « Prince de la Paix » ?

edito

« Qu’est-ce que Jésus a vraiment apporté, s’il n’a pas apporté la paix dans le monde, le bien-être pour tous, un monde meilleur ? Qu’a-t-il apporté ? » C’est la question que pose le pape Benoît XVI au début de son livre Jésus de Nazareth.
« La réponse est très simple : Dieu. Il a apporté Dieu. Il a apporté le Dieu dont la face  s’est lentement et progressivement dévoilée dans l’Ancien Testament depuis Abraham en passant par Moïse et les prophètes, le Dieu qui n’avait montré son vrai visage qu’en Israël et qui avait été honoré dans le monde des non-juifs sous des avatars obscurs, c’est ce Dieu, le Dieu d’Abraham d’Isaac et de Jacob, le Dieu véritable qu’il a apporté au peuple de la terre. Il a apporté Dieu : dès lors nous connaissons sa face, dès lors nous pouvons l’invoquer. Dès lors nous connaissons le chemin que comme homme, nous devons prendre dans ce monde. Jésus a apporté Dieu et avec lui la vérité sur notre origine et notre destinée : la foi, l’espérance et l’amour »

Consolation et espérance

A Noël, Dieu se présente comme un nouveau-né, humble et fragile pour se faire proche de chacun de nous, mendiant d’amour, et nous apporter la consolation de sa présence. Jésus nait lui-même dans une situation sociopolitique et religieuse pleine de
tensions, d’agitations, d’obscurité. Sa naissance, attendue d’un côté et refusée de l’autre, récapitule la logique divine qui ne s’arrête pas devant le mal, mais le
transforme au contraire radicalement et progressivement en bien : Noël, première venue dans l’humilité, annonce la Parousie, seconde venue dans la gloire du Christ vainqueur du mal, du péché et de la mort (cf. catéchèses du Pape François).

Un nouveau modèle de vie

Le petit Enfant-Jésus lance un nouveau modèle de vie : non pas dévorer ni accaparer, mais partager et donner. Il vient établir un Royaume nouveau qu’il revient à chacun d’accueillir et de construire dans la patience et la charité : dans mon cœur, ma famille, mon entourage, ma vie professionnelle, associative, paroissiale… « Tout acte d’amour est une œuvre de paix » (Sainte Mère Térésa). « Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais sois vainqueur du mal par le bien » (Paul aux Romains 12, 21).

« C’est la confiance … »

Dans ce numéro, nous continuons notre réflexion sur l’Eglise, le rôle des laïcs, le rôle des prêtres, la collaboration entre eux … Nous mettons ce mois-ci l’accent sur le rôle du curé, dans cette année de transition où notre paroisse se prépare à accueillir son curé à la prochaine rentrée. Après la publication de l’exhortation apostolique du Pape François « C’est la confiance » consacrée à la figure spirituelle de Thérèse de Lisieux, nous cherchons à mieux connaître cette grande sainte, docteur de l’Eglise, patronne de la France et des missions, notamment sa « petite voie » de la confiance !

Bonnes fêtes de Noël à chacun,
« La lumière brille dans les ténèbres et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée. » (Jn 1,5)
Père Johan VISSER +

Une idée pour améliorer cette page ?

12 + 15 =