Les relais et les clochers

6 communes et 9 relais ou clochers

Les relais et les clochers

6 communes et 9 relais ou clochers

Notre paroisse de Ploubalay comporte 6 communes et 9 relais ou clochers.

6 communes 9 relais 9 églises
Beaussais-sur-Mer Plessix-Balisson Saint-Pierre
Ploubalay Saint-Pierre et Saint-Paul
Trégon Saint-Pétrock
Lancieux Lancieux Saint-Cieux
Langrolay-sur-Rance Langrolay Saint-Laurent
Pleslin-Trigavou Pleslin Saint-Pierre
Trigavou Sainte-Brigide
Saint-Jacut-de-la-Mer Saint-Jacut Notre-Dame de Landouar
Tréméreuc Tréméreuc Saint-Laurent
  • Commune de Beaussais-sur-Mer :
    • Relai Plessix-Balisson (église Saint-Pierre)
    • Relai Ploubalay (église Saint-Pierre et Saint-Paul) + relai Trégon (église Saint-Pétrock)
  • Commune de Lancieux :
    • Relai Lancieux (église Saint-Cieux)
  • Commune de Langrolay-sur-Rance :
    • Relai Langrolay (église Saint-Laurent)
  • Commune de Pleslin-Trigavou :
    • Relai Pleslin (église Saint-Pierre)
    • Relai Trigavou (église Sainte-Brigide)
  • Commune de Saint-Jacut-de-la-Mer :
    • Relai Saint-Jacut (église Notre-Dame de Landouar)
  • Commune de Tréméreuc :
    • Relai Tréméreuc (église Saint-Laurent)
géoportail - Données cartographiques : © Planet Observer INSEE

Géoportail – Données cartographiques : © Planet Observer INSEE

Les relais et les clochers

Les coordinateurs de relais

Relai Lancieux

Anne-Louise BUDE
06 68 17 67 58

7 + 9 =

Relai Langrolay

Joël CABON
06 76 59 24 88

2 + 12 =

Relai Langrolay

Jane ROUXEL
06 30 77 95 72

12 + 7 =

Relai Pleslin

Monette MELEC
06 21 82 89 72

5 + 6 =

Relai Plessix-Balisson

Ernest et Juliette GUGUEN
02 96 27 31 98

Pas de formulaire de contact

Relai Ploubalay

Monique JOSSELIN
06 60 19 38 03

10 + 2 =

Saint-Jacut

Lucien MAILLARD
06 75 44 39 63

15 + 14 =

Relai Trégon

Danièle MONTAIGNE
06 81 98 91 37

7 + 11 =

Relai Tréméreuc

Marie-Hélène HERVÉ
06 79 64 49 61

4 + 12 =

Relai Trigavou

Claire SCHMITT
07 81 85 83 18

3 + 15 =

Découvrir

Patrimoine et histoire

Pour chaque relai, voici un aperçu de l’histoire de l’église et de son Saint Patron.

Eglise Saint Cieux de Lancieux

Voilà encore un village qui doit son nom à un moine, Seoc ou Sieu, arrivant dans le pays au 6ème siècle. Le préfixe « lann », d’origine celte, signifie monastère, église ou, simplement, oratoire.
Ce n’est que vers le 13ème ou 14ème siècle que le nom du village fut progressivement transformé de Lan Sieu en Lancieux.

La paroisse de Lancieux dépendait auparavant de celle de Ploubalay. Obtenant son indépendance en l’an 1269, elle fera partie du diocèse de Saint-Malo sous l’ancien régime.

Elle connaîtra plusieurs édifices religieux mais son église actuelle est assez récente. Sa construction débuta en 1900 pour s’achever en 1902.

Le vieux clocher, trônant au centre de l’ancien enclos paroissial, arbore toujours les pierres du pignon de la nef originelle qui, au 18ème siècle, sera enserrée par deux chapelles. Cette forme de beffroi, dont l’origine remonte à 1739, surmonté d’un dôme octogonal coiffé d’un clocheton sur colonnade ne laisse deviner sa fonction ancienne que par la petite croix qui le surmonte. Ruinée, menaçant de s’effondrer, la nef et les deux chapelles furent abattues en 1905 et leurs pierres vendues aux enchères. Le monastère, quant à lui, avait déjà disparu depuis longtemps.

Eglise Saint Cieux de Lancieux Paroisse de Ploubalay

Eglise Saint Laurent de Langrolay

L’église actuelle, dédiée à Saint-Laurent, a été construite en 1706 à l’initiative des seigneurs de Beauchesne à l’emplacement d’un ancien lieu de culte disparu. Elle a gardé l’essentiel de son aspect original, assez étonnant par la présence d’une tourelle d’escalier montant au clocher et d’un escalier extérieur double.

La Révolution, mais aussi les turpitudes du curé de l’époque, Gurval-Toussaint Billard, provoqueront l’arrêt du culte à partir de 1794, la faisant dépendre du clergé de Plouer de 1792 à 1803; le mobilier et les ornements furent vendus en 1794 à l’instigation de ceux qui avaient pris le pouvoir dans la paroisse.

En 1796, l’on ne donnait pas cher de l’édifice, considéré comme inutile et en mauvais état.
Il fut toutefois sauvé et préservé du délabrement qui le gagnait. L’église possède plusieurs souvenirs datant de la fin du XVIIème et du début du XVIIIème siècle : Le bénitier du XVIIème siècle. Le retable, en bois polychrome, du XVIIIème siècle, est orné des statues de saint Laurent (XVIIIème siècle) et saint Divy.

Eglise Saint Laurent de Langrolay Paroisse de Ploubalay

Eglise Saint Pierre de Plessix-Balisson

Avant d’être rattachée au Diocèse de Saint Brieuc, la Paroisse du Plessix faisait partie du diocèse de Saint-Malo. M. l’abbé Le Savouroux, a été le dernier recteur du Plessis. A son départ, en 1956, M. le Curé de Ploubalay, l’abbé Villabon, devint à la fois curé de Ploubalay et recteur du Plessis.

L’église Saint Pierre de Plessix-Balisson a été l’objet d’une reconstruction totale de 1913 à 1919, grâce au dévouement et à l’admirable générosité de l’abbé Josset recteur, originaire de Saint-Cast, qui mourut le 13 octobre 1919.

Le clocher est édifié en 1777 à l’initiative de l’abbé Jérôme et d’après les plans de Véron, architecte de Saint-Malo. Le 23 septembre 1913 sont adjugés à M. Bouillon (entrepreneur de Ploubalay) les travaux de reconstruction de la nouvelle église. La réception définitive des travaux a lieu le 9 octobre 1919. Le portail date du XVème siècle.

Le bénitier, placé à l’entrée du cimetière, date du XV-XVIème siècle. Les fonts baptismaux datent du XV-XVIème siècle : ils comprennent deux cuves et les couvercles de bois sont l’œuvre, en 1914, de Jérôme Joublé de Plessix-Balisson. L’église abrite une statue de la Vierge à l’Enfant qui date du XVIème siècle et un tableau représentant saint Yves.

Eglise Saint Pierre de Plessix-Balisson Paroisse de Ploubalay

Eglise Saint Pierre de Pleslin

L’église de Pleslin déjà reconstruite en 1734, fut en 1821, considérée comme en ruine et dangereuse. La tour, commencée en 1827, porte cette date, mais ne fut achevée qu’un an après et bénite le 27 mars 1829.

Peu après, on décida de reconstruire entièrement l’église. La première pierre est posée et l’église bénite le 27 mars 1833. L’édifice actuel a été consacré le 25 mars 1835.

On trouve dans l’église un bénitier et un baptistaire remarquables du XII ème siècle, vestiges de la toute première église Saint Pierre de Pleslin.

Histoire et inventaire détaillé dans l’ouvrage de Serge Chevalier : « Hé, ouais ! c’est arrivé à Pleslin-Trigavou » disponible à la bibliothèque de Pleslin-Trigavou.

L’église Saint Pierre de Pleslin Paroisse de Ploubalay

Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Ploubalay

L’église actuelle a été construite de 1858 à 1873, d’après les plans de deux architectes de Saint-Malo, MM. Franjeul, père et fils.

La plus ancienne mention connue de l’église originelle date de 1310. Cet ancien édifice fut très abimé durant la guerre de succession du duché de Bretagne. En 1715, le chœur en ruine est reconstruit. Une restauration est proposée au début du XIXe siècle, mais le conseil municipal décide d’abattre l’ancienne église et d’en reconstruire une nouvelle.

Plusieurs objets remarquables se trouvent dans l’église : Des fonts baptismaux en pierre du XVe siècle, des fonts baptismaux en marbre, datés de 1742 et l’aigle-lutrin du XVIIIe siècle.

Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Ploubalay Paroisse de Ploubalay

Eglise Notre Dame de Landouar de Saint Jacut

La paroisse Saint-Jacut, autrefois appelée Landouar, enclavée dans l’évêché de Saint-Malo faisait partie du doyenné de Bobital relevant de l’évêché de Dol et était sous le vocable de Jacques le Mineur puis de Notre-Dame.

Comme les autres relais de notre paroisse, Saint Jacut fit partie du diocèse de Saint Brieuc en 1802. Le plus connu des recteurs fut certainement l’abbé Jules Gourio (1928-1957) on lui doit la construction de la nouvelle église Notre-Dame de Landouar.

Saint Jacut fut rattaché à la paroisse de Ploubalay en 1997 mais l’abbé Pierre Daniel resta jusqu’en 2002 curé des relais de Trégon et Saint Jacut.

Eglise Notre Dame de Landouar de Saint Jacut Paroisse de Ploubalay

Eglise Saint Pétrock de Trégon

Les églises successives de Trégon ont été consacrées à Saint Pétrock dès le XIIème siècle.

L’actuelle église Saint-Pétrock est reconstruite de 1843 à 1848 sur les plans de Béziers-Lafosse. « A noter qu’entre les 8 et 9 septembre 1758, l’église de Trégon fut entièrement saccagée par les Anglais et les fonts baptismaux même brisés. Il ne resta que le tombeau de Sylvestre de la Vieux-ville et de sa femme, qui est aujourd’hui en l’église Saint Malo à Dinan » (R. Couffon)

Elle est en forme de croix latine. La première pierre est bénite par Mgr. de Lesquen, originaire de Trégon, le 10 août 1843 et la bénédiction de l’église est faite par Mgr. Le Mée le 11 mai 1848.

Eglise Saint Pétrock de Trégon Paroisse de Ploubalay

Eglise Saint Laurent de Tréméreuc

L’histoire de cette Eglise se perd dans la nuit des temps. La longère Nord pourrait remonter à la fin du XIIe.

Elle était rattachée au Château en bois de type saxon construit sur une motte par les Seigneurs de Tréméreuc et qui se trouvait sur l’emplacement du parking de la place de la Butte. La motte fut enlevée en 1960.

La longère Sud fut reconstruite au XVIIe et une pierre porte l’inscription « Messire Guillaume Binoys, recteur de céans, 1670 ».

Une inscription également dans la pierre nous fait dater le Chœur du XVIIIe « Mre L.T. Bougère Recteur, 1765 ».

La tour menaçant ruine fut détruite le 29 novembre 1796 et apparemment sa reconstruction ne fut terminée qu’en 1913.

Sources texte : tremereuc.com

Eglise Saint Laurent de Tréméreuc Paroisse de Ploubalay

Eglise Sainte Brigide de Trigavou

L’église de Trigavou avec son clocher d’ardoises ouvragées, garde témoignage des différentes époques de sa construction : façade avec mascarons et porche du XIVe siècle; fonds baptismaux et peinture du XVIe siècle, nef rallongée, clocher, statues de Ste Anne et Ste Brigide du XXVIIe siècle; Vitraux et chemin de croix réalisés avec le remaniement du transept au XIXe siècle.
Le profane (légende de la chèvre et du loup) côtoie le sacré à l’image de la vie des bâtisseurs et mécènes de l’église dédiée à Sainte Brigide venue d’Irlande (avec St Patrick) pour fonder un monastère au VIe siècle.
Histoire et inventaire détaillé dans l’ouvrage de Serge Chevalier : « Hé, ouais ! c’est arrivé à Pleslin-Trigavou » disponible à la bibliothèque de Pleslin-Trigavou.

Eglise Sainte Brigide de Trigavou Paroisse de Ploubalay

Une idée pour améliorer cette page ?

5 + 3 =

adipiscing tempus risus vel, Lorem libero. Curabitur tristique Phasellus suscipit ut