Edito Juillet 2021

29 Juin 2021 | Edito

Trouver la paix et tisser des liens


edito juillet

Message de bienvenue aux visiteurs de l’été Mgr Denis MOUTEL évêque de Saint-Brieuc et Tréguier

Bienvenue dans les Côtes d’Armor ! Vous attendiez ce moment de liberté, de retrouvailles avec la famille ou des amis ou simplement pour découvrir notre région. Nous vous souhaitons une vraie paix, le calme des paysages et des sites visités mais aussi la respiration de l’âme, après les traversées solitaires ou douloureuses de la crise sanitaire.

On nous annonce parfois l’arrivée de nombreux « ermites », qui ne voudraient avoir d’autre horizon que le fond de leur jardin ou la meilleure « vue sur mer » à l’écart, si possible, de tous les autres qui y aspirent aussi. C’est bien compréhensible mais pouvons-nous vivre de vraies vacances sans rencontrer personne ? Ce sera difficile ; en effet si notre région est plutôt calme (et belle !), elle n’est pas non plus un désert. Entre la baguette de pain du matin, la location des vélos et la terrasse du soir, autant tisser des liens de qualité, empreints de cordialité sans qu’ils soient envahissants.

Pour le pape François, l’histoire de l’amitié de Dieu avec nous est inscrite dans le beau livre de la nature mais aussi dans la vie des hommes qui l’habitent, « tout est lié » : « Le sentiment d’union intime avec les autres êtres de la nature ne peut pas être réel si en même temps il n’y a pas dans le cœur de la tendresse, de la compassion et de la préoccupation pour les autres êtres humains » (Pape François, Laudato Si 91, Rome, 2015)

La qualité des liens tissés passe par le respect des autres, sur la plage, sur les sentiers ou dans les commerces. Elle comporte aussi la reconnaissance du travail. Notre amitié avec Dieu créateur grandit quand nous le bénissons pour « le fruit de la terre et du travail des hommes ».

Et si nous nous plaçons maintenant du côté de ceux qui accueillent,
qu’est-ce que cela donne ? Là aussi certains miroirs déformants nous renvoient une fausse image d’assiégés un peu inquiets de voir arriver trop de monde au cours de l’été. Non et non, les bretons ne sont pas comme cela ! Puisqu’ils voyagent eux-mêmes depuis toujours, ils sont plutôt heureux de faire découvrir un patrimoine, une culture, de beaux territoires ruraux, à ceux qui se déplacent et nous font l’honneur de leur visite. Aimer sa terre, cela ne veut jamais dire la posséder en solitaire.

A l’église aussi, les chrétiens mettront tout en œuvre pour bien vous accueillir. Merci de les aider sans vous imposer, pour une messe ou pour un pardon, puisque vous avez l’habitude de partager votre charisme là où vous vivez. Nous sommes si souvent enrichis d’un air de flûte, d’une conférence, ou tout simplement de votre sourire, mais surtout de votre foi vivante.

 

 

Une idée pour améliorer cette page ?

11 + 2 =