Edito Février 2024

1 Fév 2024 | Edito

Assister les malades

edito

A l’occasion du dimanche de la Santé, le 11 février, ce bulletin aborde largement l’assistance aux malades et le sacrement des malades. Assister les malades fait partie des « œuvres de miséricorde corporelles » que le Pape François nous invite particulièrement à redécouvrir dans ses enseignements de Carême et à l’approche du dimanche de la Santé. Il rappelle que « l’accompagnement de personnes souffrantes et la préservation du don de santé sont des priorités évangéliques ». Intégré au sein de la Pastorale de la Santé de notre diocèse avec les Aumôneries des Hôpitaux et avec la Pastorale des Personnes Handicapées, le service Présence Fraternelle (appelé Service Évangélique des Malades dans d’autres diocèses) tisse un irremplaçable réseau de solidarité et de proximité autour de malades, de convalescents sortant d’établissements hospitaliers, de pensionnaires de maisons de retraite et d’habitants isolés ou handicapés.

C’est un service d’Église qui consiste à visiter les malades à domicile, en maison de retraite et parfois à l’hôpital. Les visiteurs de malades sont des chrétiens bénévoles qui ont le souci de répondre à l’appel du Christ « J’étais malade et vous m’avez visité » (Matthieu 25).
Avec les temps d’hospitalisation de plus en plus courts, le maintien des malades à domicile qui se généralise, le besoin de visiteurs de malades dans notre paroisse sera grandissant. Ne négligeons pas non plus les paroissiens qui ont fréquenté nos communautés et qui sont à l’écart parce que l’âge fait qu’ils ne sortent plus de chez eux. Nous sommes tous appelés à être particulièrement vigilants et attentifs aux absences éventuelles qui peuvent signifier que tel paroissien âgé, habituellement fidèle à la messe, est maintenant malade ou en maison de retraite.

Les malades tiennent une place privilégiée dans l’Église. C’est pourquoi les paroisses sont invitées à prendre des initiatives pour qu’ils restent présents et unis à la vie de la communauté. Ainsi, porter la communion est un geste de foi et d’amour fraternel envers un frère ou une sœur ne pouvant se déplacer pour l‘eucharistie dominicale. Ce geste se fait toujours en lien avec la communauté paroissiale qui appelle et envoie. Bien entendu, Présence Fraternelle n’est que la partie émergée d’un iceberg, tant une multitude de chrétiens rendent visite à titre  individuel à des voisins ou des connaissances alités chez eux ou hospitalisés

Mais « lorsqu’on fait équipe, on fait Église ». Faire partie de l’équipe Présence Fraternelle de notre paroisse permet de prier ensemble, d’échanger et de se former. C’est en effet important d’avoir un minimum de formation à l’écoute, au tact et à la juste distance ou à la juste approche à conserver avec les malades et leurs familles pour les respecter dans leur dignité.

Dominique Repain, ancien aumônier d’hôpital
responsable du pôle « Sortir, accueillir »

Une idée pour améliorer cette page ?

14 + 1 =